IMG-LOGO

A propos

L’objet de notre association « Terre et Sillons » qui a créée l’AMAP St Genès, est de « maintenir et promouvoir une agriculture de proximité, socialement équitable, écologiquement et économiquement viable ».

Les principes généraux de notre charte (créer un lien avec la charte en ligne)

  • une production de dimension humaine, adaptée aux types de culture et d’élevage,
  • une production respectueuse de la nature, de l’environnement et de l’animal
  • une bonne qualité gustative et sanitaire des produits (cf. fiche de présentation de notre producteur de légumes),
  • le strict respect de la règlementation sanitaire en vigueur
  • la proximité des producteurs et des consommateurs à travers le développement des circuits courts,
  • la recherche de la transparence dans les actes d’achat, de production, de transformation et de vente des produits agricoles,
  • la définition d’un prix équitable entre producteurs et consommateurs,
  • la solidarité des consommateurs avec les producteurs dans les aléas des la production,
  • une participation active des consommateurs, favorisée par la responsabilisation des adhérents.

Les résultats les plus immédiats sont économiques, pour les producteurs et les consommateurs.

Ils sont aussi évidents en termes de maintien de la production locale. Un chiffre qui parle de soi : il y a 20 ans, à Bazas où se situe l’exploitation de M. Doux notre producteur de légumes, le nombre de maraichers était de 20 : aujourd’hui, il est le seul ! L’impact environnemental est lui aussi positif (seul le producteur est obligé de prendre une voiture; les adhérents presque tous du quartier, viennent à pied ou à vélo) : les pratiques de comportement et de consommation changent peu à peu… La dimension éducative des plus jeunes n’est pas non plus à négliger : nombre d’adhérents sont des familles et le message sur la proximité, la saisonnalité des produits ou les bienfaits d’une agriculture raisonnée ou biologique, devient très présent dans la vie quotidienne familiale.

La dynamique citoyenne induite par notre projet, est elle aussi très importante dans le quartier

Enfin, le principe de solidarité avec les producteurs, inhérent aux AMAP (les adhérents doivent accepter les aléas de la culture : intempéries, ravageurs, maladies, etc.), laisse entrevoir la possibilité de bâtir des relations autrement plus riches que celles fondées sur l’individualisme.